Force Ideal Ensemble Respect

F.I.E.R. d'être Berrichon !
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [RP] Bureau de Poum'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poumona
Sainte FIERiste
avatar

Nombre de messages : 4281
Age : 28
Localisation : Saint Denis de Jouhet
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: [RP] Bureau de Poum'   Mer 26 Oct 2011 - 21:55

Il fut chercher par des curieux pendant des années. Cet endroit n'as été connu que de cinq personnes dans l'histoire du FIER. Avant il appartenait à Goisse, FIERiste de Châteauroux qui décéda dans la foret de sa ville d'une mort suspecte toujours inconnue. On avait retrouvé son corps sur un sentier, elle avait longtemps été la cible des anti-FIER castelroussins... Et après avoir quitté le FIER poussée par le jeune George-Aristote, elle perdit donc la vie... C'est donc après sa mort que la jeune Berruyère, Prudence de Champlecy, surnommée Poum' osa rentrer dans cette pièce et en mémoire de la Castelroussinne, décida de lui redonner vie. Il y avait de ci de là, des coffres plein de divers parchemins. Du temps de Goisse on pouvait trouver des dossiers tel que "État de la mairie de Châteauroux", "valeur de la mairie de Châteauroux" ou bien "Divers courriers". Les années passaient et les coffres se multipliaient. Et les dossiers aussi. C'était désormais beaucoup moins ordonnés que des parchemins jonchaient le bureau au centre de cette pièce...

On y trouvait des pages à peine noircie et d'autre ou l'on ne voyais presque plus la couleur du papiers support. "Liste ducal", "Prochains communiqués à faire", "Limousin note pour moi même", "Pour George, conseil comtal Limousin", "Diverses notes", "Lettres de renvoie !!!" Rien n'était mis sous scellés... Elle avait confiance la borgne... Pour dire ! Son bureau était introuvable !

Placé entre le couloir dit "couloir conférencier" ou l'on trouvait l’amphithéâtre et les deux halles à débats. L'entrée de cette pièces était invisible pour quelqu'un qui ne savait pas son existence. Bien évidement pour quelques badauds, il ne s’agissait pas là d'une porte. mais du fond d'un vieux placard à ballais... Mais en regardant bien, tout les jours une personne rentrait et sortait tout les jours de ce placard après avoir poussé le fond qui n'était en faite qu'une simple porte privée de poignets et serrure, fixée sur deux gonds. Nous allons pousser la porte pour en décrire l’intérieure plus en détaille que tout à l'heure.

En entrant les yeux devaient se réhabituer après être passer dans la noirceur du placard à balais. Deux grand fenêtre encadraient un bureau de bois gravé dans l'ébène. C'est donc d'un bois naturellement noir que vieillissaient les parchemins dont je vous ai parlé tout à l'heure. En dessous des deux fenêtres, se trouvaient deux gros coffres l'un d'eux avait sur la serrure un gros G et l'autre un P. Sur le mur de gauche se trouvait une vieille carte du Berry et un tableau de la ville de Chateauroux. Poum les avaient trouvés là en reprenant la salle. Et en mémoire de son amie les garda intact au même endroit. Alors que sur le mur de droite était accrochés, un tableau représentant un homme plus large que haut, accompagné d'une belle femme aux traits berrichon. Sur le cadre en lettres d'or était écrit "Horvy et Arweny jour de leurs mariage" A coté de ce tableau se trouvait un gros meuble étagères sur lequel se disputaient nombre de livres,fioles et bocaux plein de choses étrange tel que des dents d'Auvergnats arrachées et autre bizarreries que seul l'esprit tordu de la jeune femme trouvait utile.

Mais avant de comprendre l'esprit de la jeune femme, revenons sur les parchemins du bureau. Tous plus intéressants que les autre. Nous allons parler d'un seul pour finir ce poste... Un gros parchemins plié en deux sur lequel était écrit "Perles de presses" Une vieille page de journal découpée à la dague -donc très mal- sortait du "dossier" sur cette dernière on pouvait lire...


Citation :
BOURGES (AAP) - Entre le 13 et le 20 juin 1456, une théologienne berrichonne dénommée Heidi a prêché à multiples reprises dans les villes de Saint-Aignan, Sancerre et Bourges dans le Duché du Berry. Son discours n'aborda point au départ les idées aristotéliciennes mais se plaçait nettement en faveur d'un parti politique local, le FIER.

Alerté le 15 juin par des courriers envoyés jusque dans le Graafschap Holland et provenant de fidèles indignés, l'archevêque métropolitain de Bourges MrGroar écrivit à sire George le Poilu, éminent membre du FIER, et à dame Heidi afin de s'assurer que les deux parties n'étaient pas liées et que la théologienne allait changer son discours et adopter un contenu théologique, ceci afin que les fidèles ne soient pas manipulés politiquement par des voies religieuses. Il conseilla publiquement à ceux qui veulent prêcher que cela n'est pas impossible mais qu'il y a quelques règles à respecter afin de ne pas semer le trouble dans les esprits.

La teneur des prêches vira effectivement de la politique à la théologie, mais de trop fréquentes mentions ou allusions à des acteurs ou à des partis politiques amenèrent l'archevêque à porter une plainte publique auprès du Procureur sire Homme_des_bois pour trouble à l'ordre public. Peu de temps après dame Heidi fut convoquée au tribunal et le procès débuta, le curé de Sancerre père Nethrandir ayant été nommé représentant de MrGroar.

L'accusée se défend d'avoir fait acte de prosélytisme politique et nie avoir parlé d'autre chose que de religion. Elle affirme que lorsqu'elle " parle au marché, loin des lieux de culte, [l]'écoutent ceux qui en ont envie. [Elle] n'oblige personne ". Son avocat sieur George Poilu ne s'est pas encore exprimé.

Un témoin de l'accusation s'est exprimé. Le père Nethrandir accuse le fait que l'on ait " os[é] associer l'être Divin et le FIER", il a insinué que le FIER " voudrait [...] gérer le duché et en plus s'immiscer dans les affaires religieuses ". Il pardonne dame Heidi et le parti du FIER mais demande une sanction exemplaire "afin de dissuader toute autre action de ce genre". Le second témoin de l'acusation, sieur Hugoruth, ne s'est pas encore exprimé.

Nous sommes le lundi 30 juin, voilà une semaine que le procès a débuté et beaucoup sont ceux qui attendent impatiemment la fin de ce procès.

La porte du placard à balais venait de claquer et bientôt celle du bureau s'ouvrit à la volée. C'était la propriétaire des lieux qui entrait. Très vite elle atteignit son fauteuil et s’installa dedans. Elle se saisit d'une des nombreuse bouteilles de poire cachée ici et là, et en vida la moitié dans un verre de cristal. Le liquide lui brula la gorge. Mais cela ne suffisait pas pour calmer la colère de la borgne. Elle n'espérait pas avoir de visite, sur les cinq personnes connaissant l'endroit deux étaient morte, les trois autre étant Poum' elle même, George le vieux et Kateline qui devait sans doute être en train de se prendre la tête avec les colères de GA et le poste de Présidente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June
Admin
avatar

Nombre de messages : 2687
Age : 38
Localisation : J'aurais bien une réponse, mais ça serait déplacé. Voilà.
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Jeu 27 Oct 2011 - 1:12

Une ligne de conduite...

Le Blond avait assisté au débat lancé par Poumona dans les locaux du FIER ; il avait suivi, sans dire un mot, en ne participant que de sa présence, aux discussions diverses et variées parlant d'une ligne à suivre par le FIER, un pauvre trait qui était maintenant plus vraiment ni droit ni bien tracé, un trait qui vivait sur des souvenirs d'idées et de valeurs que des personnes avaient autrefois créées, personnes qui, pour la plupart, étaient maintenant six pieds sous terre.
Le FIER était un parti gangréné de tous les côtés, rongé par un mal sans début ni fin, sans queue ni tête, sans même une raison valable ; il se détériorait de lui-même, se recroquevillait, encouragé par des gens qui n'y croyaient plus et qui ne faisaient que s'attacher à un petit fil de... FIER.
Quel joli jeu de mots.

June sourit intérieurement, amusé par ces pensées, puis revint à la réalité, beaucoup moins drôle et captivante.

La présidente du parti avait de suite surenchéri en crachant un venin qui n'était habituellement pas le sien ; pourris, démission, je m'en fous, démerdez-vous.
Cela avait le mérite d'être direct et clair, et pourtant. Il n'avait pas voté pour elle pour qu'elle jette l'éponge ainsi ; sa jeunesse et sa fraîcheur qu'elle apporterait au parti avaient séduit le Maire de Bourges au moment de l'élection interne précédente, mais on aurait dit à présent qu'elle les avait perdues, rongée par la douleur, la haine et la honte qu'apporte la guerre. Celui ou celle qui reprendrait le flambeau reprendrait bien non seulement le flambeau, mais surtout le lambeau.

Il soupira. Alleaume renchérit, Alekine essaye de calmer les choses avec de bons mots, Berruyer intervient également, puis George-Aristote...

Et tous se battent, verbalement, encore, toujours. Ne font rien avancer, pour ne pas dire reculer.
Las de tout cela, June décida de ne même pas participer.
Retz, puis revoilà Poum, Kate, Al', G-A, Berru, Gilou... Membres d’une même famille déchirée par leurs soins ? Quelle question auquel il aimerait apporter réponse. Il leur faudrait à tous une meilleure raison d’avancer.

Le blond n'en peut plus. S'il ne quitte pas le FIER à son tour, c'est qu'il n'a pas la FORCE de quitter un IDÉAL pour qui il a du RESPECT.
Manque l'Ensemble. Et c'est bien ce qui est en train de faire crever le FIER comme un chien galeux.

...

Voilà que Poumona quitte l'assemblée, ses clés jetées devant elle sur le sol du couloir ; elle les dépasse, et disparaît dans l'ombre en partant vers l'amphithéâtre.
June, d'humeur aventurière plutôt que politique, décida de la suivre, discrètement.

Ramassant les clés au passage, il les fourre dans la poche gauche de ses braies et marche à pas de loup vers l'endroit où Poumona s'est enfuie.
Personne ne le remarquant, tous continuant leurs discussions de gamins effarouchés, il s'enfonce à son tour dans l'ombre, et suit la jeune femme...

...

A vrai dire, il ne pouvait la perdre dans le dédale de couloirs qu'étaient les locaux du FIER : le bruit continuel et monotone de sa jambe de bois frappant sur le sol la rendait facilement repérable. Prudence de Champlécy avait un nom de princesse, on l’imaginait sans la connaître comme une brune magnifique dans une robe presque irréelle tellement elle irradie de beauté... Et une fois le véritable personnage en face de vous, vous n’avez qu’une seule envie : crier au secours.
Car c’est presque une véritable pirate que vous avez là : une jambe et un œil en moins, des balafres, des égratignures, des cicatrices, et un regard qu’on pourrait croire plein de haine, mais qui est « juste » déterminé à arriver à ses fins. Ne parlons pas du langage plus fleuri qu’un parterre accompagnant la créature qui vous a laissé bouché bée à l’instant précédent.
Le bruit régulier continuait pendant ce temps inlassablement. Sauf qu'à un moment, il ne l'entendit plus.

S'approchant prudemment dans le couloir conférencier, il resta sans voix ; la pirate avait tout simplement et tout bonnement disparu, laissant place à un courant d'air qui vint chatouiller les oreilles pointues du grand blond.

Il avait beau être intelligent et logique, il n'en croyait pas ses yeux ni ses oreilles. Où était donc passée l'ancienne présidente du FIER ? Elle ne pouvait disparaître ainsi !
Il vérifia toutes les portes ; fermées. Aucune ne répondant à ses assauts.

Il fit appelle à sa mémoire courte ; il avait bien entendu un bruit de porte qui claquait, mais pas un bruit de serrure ; cela impliquait donc qu’elle n’était pas entrée et s’était enfermée après... Il y avait donc quelque part une porte ouverte.
Une deuxième porte claqua, tout près.
Hébété, il regarda le placard. L’avait-elle repéré, s’était-elle carrément cachée dans ce vieux placard de bois sombre pour lui faire peur ?
Il ouvrit prudemment la fameuse porte. Rien.
Il fronça les sourcils : le fond du meuble tremblait encore.

Il décida, après avoir haussé les épaules et évité d’avoir une multitude de pensées sur les faux-fonds de placards, de monter dans le meuble et de tâtonner toutes les surfaces qui s’offraient à lui. Cela lui paraissait étrange, et s'il avait envie de rester ccrédible dans ce parti, peut-être était-il plutôt intéressant d'éviter qu'on le surprenne dans une telle action.

Et, au moment où il s’appuyait légèrement sur le fond, voilà que la planche lui échappa, s’ouvrant sur une pièce dont il ne connaissait pas l’existence.
Peut-être était-il également agile, fort, grand et tout ce qu’on voulait, cela n'empêcha que le pauvre June s’éclata la tronche par terre, aux pieds, ou plutôt, pardon, au pied et à la jambe de bois de Miss Pirate, en personne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loups.iowoi.org/
Poumona
Sainte FIERiste
avatar

Nombre de messages : 4281
Age : 28
Localisation : Saint Denis de Jouhet
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Jeu 27 Oct 2011 - 23:36

Des larmes de colères et de tristesse d'avoir rendu ses clefs, coulaient sur la joue gauche de l'ancienne présidente. Doucement elle entrepris de retrouver parmi son bazar de papiers le parchemin qui constituait son testament... La Champlecy n'était pas dupe elle savait sa vie prochainement écourtée, les signes de faiblesses ne trompaient pas et les promesses de mort de différents ennemis non plus. Une longue plume d'oie dans une main, le parchemin recherché dans l'autre elle s’apprêtait à ajouter quelques lignes quand un grand fracas se fit entendre. Et de voir débarquer le jeune berruyer dans son bureau. Le nez quasiment collé à sa jambe de bois. Surprise dans un moment de faiblesse, la jeune femme essuya sa joue mouillée par son unique œil. Et avant même de chercher à savoir ce que faisait là le jeune homme elle attrapa ses parchemins avec hâte et les mis au fond d'un coffre, sans se soucier de les trier. Après avoir tout ranger elle se pencha sous son bureau et fixa la tête blonde de l'homme avec un mélange de surprise et d'indignation. La colère la prenant, celle d'avoir été surprise dans le seul endroit ou elle pensait être tranquille, la jeune femme se mit à vouvoyer son invité incrusté.

Hé bien Sang-Dieu !! Que faites vous là ?! Relevez vous je vous pris !

Voyant la porte de son bureau toujours ouverte, elle se saisit de sa canne et marcha jusqu'à cette dernière pour la refermer. Une sorte de petit verrou lui permis de la bloquer afin que d'autre curieux ne viennent pas ici. Elle aurait du le faire plus tôt mais l'état d'esprit de la jeune femme que nous avions raconter plus tôt, ne lui permit pas de penser à cela. Le regard assassin elle se retourna à son bureau et se servit un nouveau verre de poire, ainsi qu'un second dans un semblable verre de cristal que le siens pour le jeune homme.


Il y a une chaise là bas, tu peu la prendre pour t'assoir. Je te pris de ne parler de cet endroit à personne ! Sinon je me verrais obligée de te couper la langue !

Elle ne souriait pas, contrairement aux autre fois, ou elle avait menacé un FIERiste. Cette fois elle ne plaisantait pas. Cet endroit était tout pour la borgne. Elle y entreposait ses documents les plus secret et son alcool le meilleur. Souvent elle y passait ses nuits, exténuée d'avoir passé la soirée éclairée par une bougie à lire des rapports diplomatique, ou répondre à quelques courriers. D'ailleurs on pouvait le remarquer facilement en voyant un petit canapé d'époque sur lequel était tirée une couverture en peau de mouton. En découvrant ce lieu, le blond pouvait avec aisance se targuer de pouvoir répondre à la grande énigme... "Comment Poum' fait-elle pour passer autant de temps au FIER ?! A croire qu'elle y vit !" C'était très juste... L'unijambiste vivait ici. Bien sur elle avait des terres que George lui avait confiées, mais ici elle se sentait bien. Et il y avait tout le confort désiré. Une grande cheminé, un stock impressionnant de bougies, parchemins, encre, plumes, alcool, et quelques saucissons de ci de là.

Cela faisait maintenant quelques années qu'elle connaissait le blond, mais connaitre n'est pas forcément connaitre... Effectivement, depuis le temps ils se tutoyaient. Mais à vrai dire, elle ne savait rien de lui, si ce n'est que sa mère fut une très ancienne FIERiste et qu'avant de partir vers le très haut elle lui avait laissé une lettre de recommandation. Lettre dont la jeune femme avait fait une copie qu'elle avait fini par ranger dans le dossier "suivit adhérents"... Du temps de sa présidence, beaucoup étonnamment qu'elle connaisse par cœur la liste des adhérents, leurs date d'arrivé ect ect... Mais ceci n'était pas sans mal. Pour chaque nouveau trousseau de clefs cédé la jeune femme ouvrait un dossier et se renseignait sur la personne. Ainsi elle pouvait sans problème discuter avec tout le monde sans être perdue.

Bref revenons à nos moutons.

L’œil de jais de la borgne fixait toujours le jeune homme attendant une réponse de sa part. Les nerfs à vifs elle continuait de vider verre par verre sa bouteille de poire. Pour sur la prochaine serait un vin d'Anjou !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June
Admin
avatar

Nombre de messages : 2687
Age : 38
Localisation : J'aurais bien une réponse, mais ça serait déplacé. Voilà.
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Sam 29 Oct 2011 - 1:25

Le blond s'était écrasé le nez contre le sol ; à moitié sonné, il entreprit de se relever doucement.
Il émit un grognement de douleur en se tenant la tête, et se mit à genoux, se tenant toujours le crâne entre les mains.

Il entendit un fracas de papiers et de plumes à côté de lui ; il supposa, sans la voir, que Poumona rangeait vite ce qu'elle était en train de faire au moment précédent, et qu'il ne devait pas voir ou savoir.

L'air hagard, il la regarda. Elle s'était penchée sous son bureau et le fixait, l'air mauvais. Son œil unique était rougi, comme si elle avait pleuré. Vu les évènements, c'était compréhensible ; June savait comme elle tenait à ce parti.


"Hé bien Sang-Dieu !! Que faites-vous là ?! Relevez-vous je vous prie !"


Sans qu'il ait eu le temps d'obéir à l'ordre, elle se leva et clopina jusqu'à la porte, qu'elle referma et verrouilla. Il ne prit pas peur, mais presque. Qu'allait-elle lui faire ou lui faire subir ?
En effet, Prudence de Champlécy et June Sidjéno ne se connaissaient pas, ou peu, disons. A part le FIER, les quelques déclarations de l'un et de l'autre auxquelles ils avaient adhéré ou non, ils s'étaient vus quelques fois en taverne, sans se fréquenter réellement. Il ne savait donc pas vraiment à qui il avait à faire. Il savait simplement qu'elle devenait de plus en plus féroce avec l'âge... Ou avec le temps !

Puis, enfin, il se releva. Il vit qu'elle s'était rassise, et qu'elle buvait de son air furieux verre après verre d'une Poire au teint voluptueusement foncé. Il ne savait pas si c'était vraiment prudent de prendre le verre ; peut-être allait-elle lui bouffer littéralement le bras !
Audacieux tout de même, il choisit de le prendre dans sa main et d'en boire une gorgée.


"Il y a une chaise là bas, tu peux la prendre pour t'assoir. Je te prie de ne parler de cet endroit à personne ! Sinon je me verrais obligée de te couper la langue !"

Il obéit, sans un mot, continuant d'observer de ses yeux bruns rougis la jeune femme, buvant une ou deux gorgées de Poire de temps à autre.
D'ailleurs, délicieuse, cette Poire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loups.iowoi.org/
Poumona
Sainte FIERiste
avatar

Nombre de messages : 4281
Age : 28
Localisation : Saint Denis de Jouhet
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Sam 29 Oct 2011 - 14:29

Mais pourquoi Diable, ne parlait-il pas ? S'il y avait bien une chose qui l'énervait la borgne, c'est qu'on ne réponde pas à ses questions. Sans le quitté des yeux, elle déboucha son fameux vin d'Anjou. En remplit son verre. Son œil continuait de fixer le jeune homme comme pour lire dans son cœur. Que voulait il ? Comment avait-il trouvé son bureau ? La suivait-il ? Plus les questions se formaient dans son esprit, plus son regard se faisait dur et glacial. Mais le blond devant elle avait l'air d'être comme tétanisé. Faisait-elle si peur que cela ? Doucement elle sortit sa dague pour se regarder dedans. Il y a bien longtemps qu'elle n'avait pas vu son reflet. Son apparence lui important peu. Mais à l'instant ou elle vit cet œil plein de haine, l'autre crevé et caché, suivit de ses traits si dur et froid. Ces joues creuses et ses marques de coups sur son visage, la jeune femme lâcha la dague et recula. Ce n'était pas elle qu'elle venait de voir. Ce n'était pas celle que tous connaissaient. Pourquoi ne lui avait ont rien dit ?! Pourquoi l'avait ont laissée devenir cette chose sans rien lui dire ?

Mais qu'es ce que... Qu'es ce que cette sorcellerie !?

Le regard désormais marqué d'une profonde terreur, elle avala un nouveau verre de vin. Même s'ils étaient du même parti, le jeune homme devant elle avait été son adversaire l'espace de deux jours et elle ne devait jamais montrer ses faiblesses à qui que ce soit. Qu'il soit ami ou ennemi ! Elle reprit donc doucement un visage impassible et interrogea l'homme du regard.

Allons ! Je ne vais pas te manger... Nous nous connaissons peu, mais tu peu avoir confiance ! Qu'es ce qui t’amène ici, et puis je obtenir ta parole pour ne pas dévoiler cet endroit à qui que ce soit ?

Le ton se faisait plus aimable et il y avait presque un sourire sur son visage. La première attaque n'avait pas été des meilleurs pour faire parler le berruyer. Elle tenta donc la gentillesse sans s'accompagner de ce ton doucereux qu'elle trouvait particulièrement malsain et hypocrite au possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June
Admin
avatar

Nombre de messages : 2687
Age : 38
Localisation : J'aurais bien une réponse, mais ça serait déplacé. Voilà.
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Sam 29 Oct 2011 - 17:44

Derrière son air peureux, June jaugeait la jeune femme, l'observant de ses yeux bruns pétillants. Elle-même le fixait d'un air franchement trop sérieux, pour ne pas dire presque haineux. Elle semblait furieuse ; c'était compréhensible, certes, vu qu'elle tenait au secret de ce bureau, mais tout de même, d'autres personnes devaient savoir ce qu'il y avait là, derrière cet innocent placard inutilisé du couloir conférencier.

Et à cet instant, elle devenait même carrément bizarre, se regardant dans la lame de son épée, s'écriant il ne savait quelles paroles, se demandant ce qu'il lui arrivait. Il la trouvait étrange, mais bon, ça, c'était pas d'aujourd'hui.

Et puis, d'un coup, elle reprit un air sérieux, impassible, fort. Inviolable.
June était impressionné, certes, mais pas terrorisé par son interlocutrice. Mais par contre, il allait falloir trouver une excellente excuse pour sa présence dans ce lieu secret et caché, une très bonne raison de l'avoir suivie. A part sa curiosité, il n'y avait pas grand-chose qui l'avait poussé à faire ça.


"Allons ! Je ne vais pas te manger... Nous nous connaissons peu, mais tu peux avoir confiance ! Qu'est-ce qui t’amène ici, et puis-je obtenir ta parole pour ne pas dévoiler cet endroit à qui que ce soit ?"

Elle aussi. Elle aussi elle réagissait ainsi, face au blond. Utiliser la gentillesse, après la colère. Voir qu'il ne réagit pas, ou peu, essayer autre chose. Le blond impassible, qui se transforme en homme joyeux. Le géant d'un mètre quatre-vingt-dix-sept était d'un naturel gentil, généreux, mais une fois agressé verbalement, ou même s'il sentait simplement que le ton montait, il se renfermait sur lui-même.
Mais cette fois, il était temps de répondre à Poumona.


"Tu as ma parole."

Il reposa son verra après l'avoir vidé complètement, et continua :

"Je t'ai suivie, et j'ai fini par trouver où tu étais allée. Tout simplement. Pour la raison qui m'amène là... A vrai dire, vu ce qu'il se passe là-bas, (il montra la porte d'un signe de tête) je n'avais pas vraiment envie de rester. Le FIER n'est plus là-bas, alors je préfère venir vers les vieux. Ceux qui ont connu le FIER autrement, celui que Kerah a connu.

Il appelait sa mère par son prénom, comme souvent. Tout le monde ne savait pas que la Poète était la mère de June, et même si la vieille Poum savait, il avait toujours cette habitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loups.iowoi.org/
Poumona
Sainte FIERiste
avatar

Nombre de messages : 4281
Age : 28
Localisation : Saint Denis de Jouhet
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Dim 30 Oct 2011 - 2:08

Il avait enfin consentit à prendre son verre et s'assoir, également à répondre à ses questions. Doucement un sourire ce dessina sur son visage. Bon si elle comprenait bien, lui aussi voulait retrouver le FIER d'avant. Faisant tourner sa dague dans ses mains, la jeune femme réfléchissait.

Tu sais... Je ne sais pas si je pourrais t'être d'une grande aide... Je suis arrivée au FIER il y a de cela quelques années maintenant. Je n'ai pas connu ta mère, Kerah, mais peu de temps après mon arrivée il y eu la guerre au Berry. Et comme à chaque guerre une scission commençât à ce créer au sein du FIER. Il y avait les pros George, Berru, Oufette, Bubul, Goisse, Thomas, Horvy, Rapha, Moi, et plein d'autre. Et les pros Renlie si je puis dire... Donc là on connait l'histoire c'était pour la plupart ceux qui sont devenue Pheonyx par la suite. Les démissions pleuvaient, ont a perdu Angecassis et Grenat qui de toute façon n'arrêtaient pas de démissionner et de revenir.

La jeune femme ne put s'empêcher de rire en racontant cela, car il est vrai que les deux gazoutes furent les plus indécises jamais vu dans l'histoire du FIER.


Puis d'autre plus ennuyeux à perdre comme ma marraine Nepertiti, et Sacred. Je ne sais pas si tu as connu Sacred, il était un bon vivant et un fervent ennemi d'Ysabeau. Nous lui devons la plupart des blagues dites à son égard. Pendant cette guerre d'ailleurs il s'amusait à ce mettre tout seul dans une lance face aux armées ennemies sans se faire blesser, pendant que nos hommes en armée tombaient comme des mouches devant l'odeur infecte d'un Auvergnat. Le pauvre fou souhaitait mourir en combat. Mais il ne réussi pas et la maladie fini par l'avoir peu de temps après sa démission... De même pour Nephe, sauf qu'elle resta en vie un peu plus longtemps, mais elle fini par être déclarée morte en donnant naissance à son enfant...


Un nuage de tristesse passa sur son visage,


Après cela la France non mécontente de sa victoire sur le Berry s'en alla jouer en Provence, une longue guerre fit rage, et nous...Nous nous ennuyons, alors nous sommes partit nous dégourdir les jambes entre "pro George" si je puis dire ainsi. Quelques mésaventure nous conduire en prison teutonne ou je donna naissance à mon fils, Guilhem-Horvy. J'avais ajouté Horvy à son nom quand mon parrain fut bruler vif en place d'Aristote à Rome... En sa mémoire.. Tu comprend ?


Nouveau nuage de tristesse et les mains légèrement tremblante à mesure que l'histoire renait par ses paroles. La borgne attrapa les deux verres et les remplit du nectar d'une nouvelle bouteille. Elle commençait à avoir pas mal bu et ses pommettes devenaient de plus en plus rouge.


Pendant notre voyage et après notre retour Renlie était Duc du Berry. Mais il y avait pas mal de désaccord, moi j'étais jeune et je ne rêvais que de briller aux yeux de ceux que j'estimais comme Oufette, Berruyer, Bubul, M1ne, George et Goisse. Alors je n'arrêtais pas de faire des bêtises pour me faire remarquer.... Mais un jour l'une d'elle alla beaucoup plus loin que ce que j'avais put imaginer. Si mes souvenirs son bon... C'est dingue comme les mauvais souvenirs s’effacent plus vite de ma mémoire que les autre... Il me semble que Renlie avait augmenter les impôts sur Bourges. J'avais alors écrit à tout les habitants pour leurs dire de ne pas les payer et de manifester leurs indignation... Cette lettre eu vite fait de revenir aux oreilles des autre et alors Lilya lançât le pavé dans la marre. Si je ne me trompe pas sur les chiffres, cette lettre couta douze démission au FIER en moins de 4 jours.

Malgré la gravité de son erreur passée, l'unijambiste ne put s'empêcher de sourire. D'ailleurs elle aurait peut être du s'en empêcher car un sourire sur son visage strié de cicatrices n'était pas vraiment plaisant au regard.

Donc là comme dit précédemment tu connais l'histoire, ils sont partit et on créer le Phoenyx...


La fatigue commençait doucement à l'emporter et la berrichonne prit sa tête entre ses mains... Elle grinça des dents pendant quelques minutes, avant de relever un visage marqué par le temps et les combat. Les joues étaient creuse, de grande cernes violette marquaient le bas de ses yeux.. Enfin de ce qui était visible pour l’œil droit. Et des rides commençait à apparaitre sur son front. Elle regarda le blond comme perdu.


Pourquoi es ce que je te racontais cela moi déjà ?
Long silence Ah oui.. Tout cela pour te dire que je suis arrivée avant une guerre que je me suis jurée rester FIERiste jusqu'à ce que mort s'en suive, mais qu'il est venue pour moi l'heure de tourner la page et de laisser aux jeunes le soin de s'occuper du partit comme tant d'autre on put le faire avant eux...

D'un geste lent et faible, elle montra les coffres et parchemins qui emplissaient la pièce, ainsi que tout ce qui était entreposer sur ses étagères.

Il me faut désormais réunir tout cela avant de quitter les lieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June
Admin
avatar

Nombre de messages : 2687
Age : 38
Localisation : J'aurais bien une réponse, mais ça serait déplacé. Voilà.
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Dim 30 Oct 2011 - 13:33

June avait écouté tout le discours calmement et avec attention, sans interrompre la conteuse.

Il était vrai qu'il connaissait certains bouts de l'histoire, ceux qu'on avait bien voulu lui raconter, ceux que sa mère avait vécu, mais l'on ne peut jamais tout savoir, et c'était le cas pour tout le monde. Le FIER aura toujours ses secrets.


"Alors, c'est fini pour toi, le FIER ? Tu quittes déjà ? Si tu tiens tes promesses, et que tu t'es jurée de rester fieriste jusqu'à la mort, tu n'as pas besoin de ranger tout ça."


C'était vrai. Poumona disait tenir ses promesses, et voilà qu'elle ne tenait pas la plus importante : celle qu'elle s'était faite à elle-même !
Le blond espérait qu'elle l'écouterait ; que pour une fois, elle écouterait les autres.
Si on voulait revenir au FIER d'avant, il fallait calmer les jeunes et ressortir les vieux. Mais comment les vieux pouvaient-ils remettre de l'ordre dans l'équipage si l'un après l'autre ils quittaient le navire ?


"Tu dis vouloir tourner la page. Sais-tu où tu seras à la page d'après ? Dans tes terres ? Prostrée, en attendant la mort ? Tu ne crois pas que mieux t'attend ici ? ... Et laisser aux jeunes du parti le soin de s'en occuper... Je suis pourtant moi aussi plutôt jeune, malgré mes vingt-neuf ans, mais je ne peux déplorer l'état du FIER aujourd'hui. Franchement, il n'y a plus vraiment de quoi être FIER."

Le Maire de Bourges déchu regarda par la fenêtre.

"Je n'ai pas été Maire de Bourges par hasard. Si j'ai progressé, c'est grâce à moi-même, bien sûr, mais aussi grâce au FIER et ses membres qui m'ont appris beaucoup de choses. Je les en remercie beaucoup, la mairie doit être la meilleure chose qui me soit arrivé dans la vie. Moi, même si ça me dégoûte, même si ça m'attriste ce qu'il se passe ici, je ne quitterai pas le FIER ; on dit que l'espoir fait vivre, et je peux te dire que je suis un sacré bon vivant ! Même si, comme tous, la vie m'a abîmé, de ses blessures et de ses tristesses."

Il se mit debout, et la surplomba, sans vraiment le vouloir, de sa grande taille. Se rendant compte de cette gêne, il se mit près de la fenêtre, et lui tourna le dos, caressant du regard le paysage environnant.

"On peut tous y arriver. On est fiers, on a un idéal qu'on respecte, on est forts... Manque juste l'ensemble. Il faut reformer une unité de nos membres. Et pour cela, il faudra réaménager certaines choses, recommencer à faire des conférences à l'amphithéâtre, se remettre à gérer le FIER par ville et demandant aux équipes de chaque bourgade d'inviter des jeunes au FIER, et des vieux aussi. Avoir des personnes qui y croient au conseil d'administration et un kef en tant que président. Et il est temps de faire cela. C'est maintenant qu'il faut s'y mettre."




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loups.iowoi.org/
Kateline

avatar

Nombre de messages : 609
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Mar 1 Nov 2011 - 12:11

Voilà la décision était prise pour Kat et dès lors irrévocable. Elle avait été déçue à de multiples reprises par plusieurs des membres du FIER, mais là GA avait décroché le pompon, encore une fois. Elle si tempérée et conciliante, capable de voir du bon là où la salissure a tout recouvert avait perdu tout espoir concernant ce garçon, et concernant sa place en cet endroit. Et c’était bien la première fois. Lasse de la haine crachée à tous les coins de salle vis-à-vis de membres qui étaient devenus pour certains de vrais amis, sans vraiment que ça émeuve qui que ce soit. Les rares ayant eu l’audace de se mettre face à l’avorton menteur, manipulateur ne reçurent de sa part que calomnies et autres bassesses.

Une journée bien triste pour la Brune, car elle n’aurait pas pu imaginer que tout ceci réussisse à affecter les convictions et l’amour de Poum pour ce parti. Ces histoires avaient réussit à enlever cette flamme qui animait la vieille FIERiste et qui avait forcé l’admiration de Kat à maintes reprises.
C’est pourquoi après plusieurs interventions sans véritable consistance elle se décida à retrouver l’ancienne. Elle savait déjà où elle devait se cacher, elle n’était pas tombée par hasard sur la pièce où Poum avait pris ses quartiers, cette clé sur son lourd trousseau ne lui serait pas restée longtemps inconnue. La curiosité que vous voulez vous ?...

Ce jour là elle avait d’ailleurs mis le nez sans le vouloir sur un document très personnel et lourd de sens, le titre parlant de lui-même. Par respect pour Poum, elle n’avait pas voulu en connaître le contenu et avait dès lors quitté la pièce pour ne plus y remettre le pied. Sauf à la demande de l’ex-présidente évidemment. Elle lui avait même proposé un jour se prendre un petit coin pour elle, mais avait refusé aussi sec. C’était son endroit à Poum, Kat avait déjà son bureau privé en dehors des murs du FIER et cela lui convenait parfaitement à ce moment là. Et d’autant plus à l’instant où elle arpentait les couloirs pour retrouver l'unijambiste, au moins elle n’aurait rien à ranger avant de quitter les lieux.

Et voilà la porte cachée, des voix s’élevèrent derrière la cloison sans qu’on puisse comprendre le sens des paroles. Elle reconnut cependant les voix de Poum et de June, June ?! Interloquée par cette présence, elle poussa tout de même la porte avec confiance.
Elle eut juste le temps d’entendre les dernières paroles prononcées par le blondinet.


Hum, je vois… que j’arrive au bon moment... *hochement de tête le temps de se faire son interprétation de ces quelques mots* Je venais voir Poum.

Elle adressa un regard désabusé aux deux.

Je vais vous laisser j’voulais pas vous interrompre… l’incompétente qui n’y croit plus va s'en retourner à ce qu’elle fait de mieux. Bonne fin de journée !

Elle tourna les talons en secouant la tête et repoussa la porte. Elle ne souhaitait plus qu’une seule chose, laisser au plus vite cet endroit derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atelier-de-kateline.xooit.fr/index.php
Poumona
Sainte FIERiste
avatar

Nombre de messages : 4281
Age : 28
Localisation : Saint Denis de Jouhet
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Mar 1 Nov 2011 - 13:18

La borgne écouta le berruyer sans lâcher un mot de ce qu'il disait, ce discours lui faisait penser à elle quelques temps avant. Il est vrai qu'elle avait eu cette force ! Ces convictions ! Et écouter le blond lui redonnait doucement envie de se lever et d'aller en avant pour recommencer une campagne de recrutement, redonner un coup de nerf au FIER. Il lui parlait avec une franchise non dissimulée et elle appréciait cela. Doucement elle releva la tête un demi sourire sur ses lèvres.

Merci June. Tu as raison je crois que je vais rester, il faut retrouver l'unité d'ant...

Coupée dans son élan elle regarda la nouvelle arrivante qui déjà s'excusait et commençait à partir. Sans prendre le temps de chercher sa canne, l'unijambiste se releva et s'approcha de la porte pour empêcher Kateline de partir. Mais comme dit juste avant elle n'avait pas sa canne, et après avoir contourné son bureau et tenté de prendre appuis sur la chaise de June, la jeune femme perdit l'équilibre et tomba face contre terre dans un bruit sourd. Un juron poussé, et sans bouger- elle n'en avait plus tellement la force- elle se mise à parler dents serrées.


Tu est loin d'être incompétente et je te pris de rester ici. Du moins dans ce bureau. Il y a une autre chaise dans le coin à gauche prend là et installe toi.

Tout comme June elle n'avait pas pris le temps de connaitre plus en détaille la présidente. Mais elle avait pour elle une confiance et une affection sans pareil. Après tout c'est elle et George qui l'avaient poussée à devenir présidente,et la Champlecy avait toujours eu une pointe de culpabilité à la mettre dans pareil situation. Effectivement elle avait déjà été présidente et elle savait les lourdes charges que cela imposait. Notamment lorsque les membres n'en faisaient qu'à leurs tête et passaient leurs temps à ce jaspiner.

Avant que tu n'arrive, j'annonçais à June qu'il m'as bien aidé à ouvrir les yeux, et que la fuite n'est vraiment pas la solution. Je reste donc au FIER. Et comme l'avait dit un opposant, "Tu respire le FIER, tu mange FIER, tu transpire FIER, tu vie FIER, et lorsque le FIER crevera tu partira avec lui... Bien triste est ton existence. " Je reste donc pour mourir avec ce parti qui possède entre ses mains mon existence et je tiens à ce que vous deux soyez avec moi pour le faire vivre aussi longtemps que possible, car malgré mon imprudence naturelle je n'ai pas encore envie de mourir !

Ils ne voyaient pas son visage, mais un sourire c'était dessiné sur ses lèvres, doucement la jeune femme commençât à essayé de se relever, sans grand sucés. Elle avait ça de commun avec la tortue, si elle tombait la remise sur pied n'était pas des plus aisées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June
Admin
avatar

Nombre de messages : 2687
Age : 38
Localisation : J'aurais bien une réponse, mais ça serait déplacé. Voilà.
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Mar 1 Nov 2011 - 21:15

June avait tout à bord commencé à sourire, en entendant Poumona ; il aurait pensé que la convaincre prendrait plus de temps, mais c'était évident : la vieille pirate n'attendait que ça. Qu'on la remotive. Qu'on lui remette les idées en place.

Et il aurait répondu qu'elle avait raison, qu'il fallait se bouger, qu'il fallait motiver les autres et tous s'unir, et tout cela en agitant les bras, avec un sourire presque idiot mais on va juste dire joyeux, sauf que... L'actuelle présidente du FIER l'avait coupé dans son élan. Norf.

Et voilà que la situation s'accélère et tombe... Enfin seulement pour Poumona, ça. June, interloqué, la regarde s'éclater par terre, tandis que Kateline répondait d'un ton complètement inconnu à June de sa part, aux paroles qu'elle venait d'entendre et qu'il venait de sortir. Pfiou !

Jamais il n'avait voulu dire qu'elle était incompétente ; elle était compétente, mais dépassée par les évènements. A moins d'attendre de la voir imploser, il préférait qu'elle lâche les rênes et les passe à quelqu'un d'autre. Quant à la motivation... N'était-ce pas à elle de prouver qu'elle en avait toujours ?
L'ex-maire de Bourges savait être compréhensif, mais il y avait des moments où il fallait agir, et il était temps pour Kateline de passer la main. Les évènements lui avaient fait comprendre toute seule.

Il ne voulait pas répondre, Miss pirate le fit à sa place. Tout simplement.
Que dire de plus ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loups.iowoi.org/
Kateline

avatar

Nombre de messages : 609
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Ven 4 Nov 2011 - 8:09

Alors qu'elle s'apprêtait à sortir de la pièce, Kat fut stoppée par Poum, tout du moins par sa chute. Elle fronça les sourcils en la voyant à terre, et sans un mot écouta ce qu'elle lui "ordonna".
Elle prit place sur la chaise dont l'ancienne parlait, calmée par son intervention, elle n'osa même pas s'approcher pour l'aider à se relever.
S'il y avait bien quelqu'un en ces murs qui pouvait se permettre ce genre de choses vis à vis d'elle c'était bien Poum.

Pendant un instant, elle repensa à la personne qui l'avait guidé jusqu'ici... Thomas... Le beau brun qui n'était plus de ce monde lui avait offert sa confiance à son arrivée à Bourges, et le chemin de ce lieu. Un voile de tristesse passa sur son visage émacié par la faim et l'effort. Elle repensa aussi aux personnes qu'elle avait rencontré, les vivants, et à tout ce chemin parcouru depuis.

L'unijambiste acrobate n'avait pas tord... fuir n'est jamais une solution. Elle hocha la tête, piquée au vif, car cela ne lui ressemblait pas. Rien de ce qui venait de se passer ne lui ressemblait vraiment, elle n'était pas du genre à tourner les talons sans se battre.
A croire que la guerre et que ces mois de commandements l'avaient changé, au moins un peu. La patience commençait à lui faire sérieusement défaut, et la fatigue morale était à son comble.


Excusez moi... de m'être emportée sans chercher. Je suis dépassée, complètement. Je n'étais pas préparée à ça, à tout ça. Comment voulez vous faire quelque chose de correct dans des conditions pareilles. Je ne suis pas parfaite, je n'ai jamais prétendu le contraire d'ailleurs, mais je ne suis pas faite pour ça. La politique est un monde qui me laisse perplexe. Je ne sais pas si j'ai encore ma place en ce lieu.

Elle poussa un soupire, se releva de sa chaise et alla aider Poum à se relever.

Tu aurais dû être présidente, c'était une mauvaise idée de penser que j'étais capable d'assumer ce que tu sais si bien faire. J'ai encore pas mal de choses à apprendre avant d'être ce que certains attendent de moi.

Elle se rassit sur sa chaise, dépitée, elle lorgna un instant la bouteilles et les verres, elle aurait aussi eut besoin d'un petit remontant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atelier-de-kateline.xooit.fr/index.php
Poumona
Sainte FIERiste
avatar

Nombre de messages : 4281
Age : 28
Localisation : Saint Denis de Jouhet
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Lun 7 Nov 2011 - 20:44

Poum' écouta les arguments de Kate, puis accepta son aide pour se relever. Une fois remise sur sa chaise elle la regarda et rempli à nouveau les verres de vin. Et regarda les deux berruyers en joignant ses mains.

Kateline, je te prie de rester parmi nous. Ne rend pas ta carte qui représente nos idéaux ! Au pire tu peu faire une pause et ne plus venir en nos locaux pendant quelques temps. Mais je te conjure de rester à nos cotés ! Pour ma part je reste et je vais sortir de se bureau annoncer à tous ma décision et m'excuser de m'être emportée de la sorte.

Elle vida son verre comme pour se donner du courage et ramenât les deux convives à la porte avant d'en sortir elle même. Puis arpentant les couloirs du FIER et fini par entrer dans une sale de débat afin de faire son annonce qu'elle soit écoutée ou non lui importait vraiment peut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kateline

avatar

Nombre de messages : 609
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Lun 7 Nov 2011 - 23:57

La Brune amena le verre remplit par Poum à ses lèvres et le vida d'une traite. Elle hocha la tête en la voyant joindre ses mains en une sorte de supplique qu'elle n'avait vraiment pas l'habitude de voir sur l'ex-présidente. Elle n'était pas du genre à quémander, ce qui prenait tout sens dans l'esprit de Kat, la demande était sincère.

Elle se laissa raccompagner sans rajouter un mot à la porte puis sortit du bureau. Elle se mit à l'écart dans le couloir, et réfléchit un instant à ce qu'elle venait de lui dire. Rester et prendre un pause...
N'était-ce pas ce dont elle avait besoin après tout, la guerre rend fou.. la guerre vous change un homme ou une femme, vous vole-t-elle vos convictions au passage? Peut être que oui ou peut être que non... en tout cas elle vous prend plus que ce à quoi chacun est préparé.
La pause n'était pas une si mauvaise idée, il leur fallait encore finir cette maudite guerre, et il était nécessaire de rester soudés pour y arriver.

Elle se ressaisit et prit la direction de la salle que Poum avait investit pour faire part de sa décision...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atelier-de-kateline.xooit.fr/index.php
June
Admin
avatar

Nombre de messages : 2687
Age : 38
Localisation : J'aurais bien une réponse, mais ça serait déplacé. Voilà.
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   Mar 8 Nov 2011 - 18:19

...

Ces trois points sont exactement ce que pensait June à partir du moment où Kate est arrivée jusqu'à ce qu'il soit mis gentiment à la porte.

Norf, il n'en revenait pas d'avoir vu les deux filles soudain se réconcilier avec le parti, se raisonner mutuellement, tandis que lui était assis sur sa chaise, trop hébété pour faire quelques chose.

Les femmes sont vraiment des créatures étranges...


[FIN DU RP] Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loups.iowoi.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Bureau de Poum'   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Bureau de Poum'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Bureau de Poum'
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Force Ideal Ensemble Respect :: [Coin à RP ça fera pas de mal !]-
Sauter vers: